Parodontite : Mes dents se déchaussent

Qu’est-ce que la parodontite (le déchaussement dentaire) ?

Tout commence par l’irritation des gencives liée à un trop-plein de plaque dentaire, c’est la gingivite. Lors d’une gingivite les gencives gonflent, deviennent rouges, saignent lorsqu’on les touche… Chez certains, il s’en suit une résorption d’une quantité variable de l’os qui entoure et soutient les dents : c’est la parodontite. Les dents sont alors moins bien ancrées : elles peuvent se déplacer, se mettre à bouger, et parfois tomber.

parodontite schéma de l'évolution de la maladie

Figure 1 : Evolution de l’état sain jusqu’au déchaussement sévère.

Cette maladie possède 2 particularités :

* Elle est irréversible, c’est-à-dire que l’os résorbé est perdu définitivement. Il ne peut pas se reformer, sauf à certains endroits dans des situations très particulières.

* Elle est chronique, c’est-à-dire qu’avec un traitement adapté, la progression de la maladie peut seulement être ralentie (il n’y a pas de retour en arrière). Dans les situations les plus maitrisées, ce ralentissement peut être total.

Pourquoi ai-je une parodontite ?

La parodontite se développe sur des gencives fragiles, s’irritant facilement. Les gencives peuvent être fragilisées notamment par la consommation de tabac, l’instabilité d’un diabète, la présence régulière de stress/fatigue ou une prédisposition génétique.

Facteurs de risque de la parodontite

Figure 2 : Facteurs de risque au développement d’un déchaussement dentaire.

Pourquoi ai-je une parodontite ?

La gencive s’irrite lorsqu’elle est en contact prolongé avec de la plaque dentaire. La plaque dentaire est une “pâte blanche”, composée de bactéries, qui se forme et se reforme tous les jours autour des dents. La plaque dentaire colle peu aux dents et se retire complètement lorsque le brossage des dents est efficace. Ainsi :

*lorsque la plaque dentaire est complètement retirée, les gencives fragiles restent saines.

*lorsque la plaque dentaire persiste, les gencives fragiles s’irritent. De plus la plaque dentaire se calcifie et se transforme en tartre qu’il n’est pas possible de retirer en brossant.

Radiographie panoramique d'une parodontite
Radiographie panoramique montrant la fonte osseuse, plus ou moins importante en fonction des endroits. Ce patient n’a jamais eu de carie. Le niveau osseux d’origine est identifié en vert et le niveau osseux actuel est tracé en rouge.
Status rétro-alvéolaire d'une parodontite
Bilan radiographique (bilan rétro-alvéolaire), avec le niveau osseux d’origine identifié en vert, et le niveau osseux actuel tracé en rouge. La maladie atteint toutes les dents, mais le niveau de sévérité est variable en fonction du secteur. Ce patient ne présente que 3 petits plombages.

Quel est le principe du traitement de la parodontite ?

Le traitement parodontal permet de stabiliser la maladie et d’éviter la progression des pertes osseuses. Il consiste à nettoyer et désinfecter la partie des dents au contact de la gencive, en surface et en profondeur : retirer la plaque dentaire et le tartre situés au-dessus et en-dessous de la gencive. Ce processus doit ensuite être répété, de manière simplifiée, régulièrement.

Pour que le traitement parodontal soit un succès, vous, patient, devez fournir d’importants efforts de brossage (mais aussi de diminution/arrêt du tabagisme, stabilisation d’un diabète etc…) :

* Le « traitement d’attaque » se réalise à 50% chez vous à l’aide un brossage quotidien efficace, et à 50% au cabinet dentaire par un nettoyage/surfaçage (aussi appelé ‘lithotritie’, ‘débridement non chirurgical’, ‘curettage’) des dents au-dessus et en-dessous de la gencive, le plus souvent sous anesthésie locale.

* Le traitement se poursuit ensuite par un « traitement d’entretien »… ! En effet, comme la parodontite est une maladie chronique, elle peut se réactiver si la plaque dentaire n’est plus parfaitement éliminée. Ainsi, la 2e phase de traitement se réalise à 95% par la poursuite d’un brossage quotidien efficace, et à 5% au cabinet dentaire par un nettoyage/surfaçage des zones difficiles d’accès (au-dessus et en-dessous de la gencive), sans anesthésie locale dans la majorité des cas. Ces séances permettent également de vérifier l’efficacité du brossage quotidien ainsi que la santé des gencives.

parodontite stabilisée

Figure 3 : Situation stabilisée grâce à une gencive redevenue saine. Les séquelles de la maladies sont un moins bon ancrage de la dent, qui parait plus longue.

Quels sont les principes du traitement de la parodontite ?

Découvrez tous les détails du traitement de la parodontite dans notre article dédié. Retrouvez la page d’information sur la parodontite rédigée par l’assurance maladie en cliquant ici..

traitement de la parodontite

.